Questo sito contribuisce alla audience di

La broderie Bandera

Cette broderie remonte à la fin du XVII siècle quand la duchesse Marie Jeanne Baptiste de Savoie Nemours vint à Turin en épouse au duc Carlo Emanuele II de Savoie...

Cette broderie remonte à la fin du XVII siècle quand la duchesse Marie Jeanne Baptiste de Savoie Nemours vint à Turin en épouse au duc Carlo Emanuele II de Savoie.

Les familles de la noblesse couvrirent alors les soies abimées de leurs châteaux par un tissus en coton, ne pouvant remplacer les soies à cause des frais de guerre qui les avaient ruinées financièrement.

Pour enrichir et orner ces tissus écrus, les dames de la noblesse les brodaient dans un style rappelant le baroque italienne : elles reprennaient le dessin des plâtres des salons, le décor des meubles marquetès et des papiers-peints de leurs châteaux.

Les dames utilisaient de la laine, selon la technique de la « peinture à l’auguille », rapportant les fleurs des papiers-peints chinois du XVIII siécle : les pivoines.

La broderie bandera fut utilisée au Piemont jusq’au debut du XX siécle, ensuite elle fut totalement abandonnée.

Lorsqu’en 1993 Consolata Beraudo de Pralormo voulut restaurer un lit-baldaquin du château de Pralormo (près de Turin), elle découvrit que personne n’était à même de la faire ; elle décida donc de sauver cette ancienne tradition artisanale : elle fit un voyage en France où elle récupera des échantillons d’anciennes laines chez des fabriquants.

Dans les archives du château furent récupérés d’ancients dessins, de schèmas de travail et des projets de broderie Bandera et c’est ainsi qu’elle décida d’organiser une école pour mantenir et diffuser cette vieille tradition féminine.

Aujourd’hui 600 élèves apprennent cette broderie pour décorer leurs maisons, Consolata Pralormo a ainsi atteint son but de sauver cette ancienne broderie piemontaise.

La Bandera est une broderie qu’on utilise pour decorer l’intérieur de la maison, les tête de lit, des coussins, les canapés, les rideaux…

Dans l’atelier au prèmiere étage de l’Orangerie du château de Pralormo, les femmes du village font de la bandera pour des clients privés, pour des antiquaires, des architectes d’Intérieurs.

Il est aussi possible d’acheter des kits complets pour broder son propre coussin.

Le categorie della guida